Le sous-titrage, 3 raisons de ne jamais s’en passer

Lors de la prévision des étapes de nos projets, nous proposons régulièrement de procéder à l’ajout de sous-titres aux vidéos que nous produisons. Plusieurs pensent que ce n’est que pour les personnes malentendantes. Nous devons les détromper et leur expliquer les nombreux avantages qu’apporte l’ajout de sous-titres personnalisés. Voici les trois principaux arguments pour bien comprendre l’importance du sous-titrage d’une vidéo :

1. SEO. Votre vidéo devient compréhensible pour Google.

La raison première est que le sous-titrage améliore grandement l’optimisation pour les moteurs de recherche (SEO). La vidéo est un format très dynamique et agréable à consommer pour nous les humains. Google, lui, n’y décèle pas grand-chose. Simplement un fichier vidéo. Les mots et le message qui y sont dits ne lui sont pas accessibles comme le serait le texte d’un site web.

C’est là que les sous-titres entrent en scène. Placés dans un fichier texte joint à la vidéo, ils viennent spécifier à Google, Youtube, Facebook et les autres, le contenu des mots de votre vidéo. Ceux-ci deviennent donc indexables, recherchables et découvrables, comme s’ils étaient écrits textuellement sur votre site web. Ainsi, votre vidéo et votre site web gagneront en référencement et en trafic.

2. Traduction. Votre vidéo devient compréhensible en plusieurs langues.

Traduire une vidéo en plusieurs langues est un processus qui demande une certaine quantité d’énergie, d’heures et, nécessairement, de budget. Une alternative peu coûteuse est de proposer un sous-titrage en plusieurs langues. Il devient aussi facile d’aller simplement rajouter une langue additionnelle par la suite sans devoir retourner en animation. Et, pour revenir au point précédent, toutes ces langues seront individuellement indexées et vous donneront des points de référencement dans chacune des langues sous-titrées.

3. Accessibilité. Votre vidéo devient compréhensible sans son.

Il y a de nombreuses raisons pour lesquelles le spectateur pourrait vouloir une alternative à l’audio et simplement regarder votre vidéo sans l’écouter. Personnes malentendantes, environnements bruyants, vidéos à lancement automatique (autoplay), etc. Choisir d’utiliser seulement son oeil sans son oreille devrait toujours être une option disponible pour le spectateur.

Le sous-titrage codé est supporté par la grande majorité des réseaux sociaux et plateformes d’hébergement de vidéos et disponible pour l’utilisateur en un clic sur l’icône CC. C’est la dernière petite touche, simple, mais importante, qui conclut le processus de la mise en ligne et rend votre vidéo indexable, polyglotte et accessible.

Publié le 15 janvier 2020